Je suis un amoureux de la Polynésie, de sa culture et de ses habitants, j'y ai de très bons amis avec qui je suis en contact régulièrement. Mes amis polynésiens m'appellent Tavita. 5 voyages pendant cinq années consécutives, des séjours allant jusqu’à un mois, où j'ai fini par vivre chez l'habitant, dans de petits villages, dans le Fare de mes amis. J’ai visité Tahiti, Moorea, Huahine, Raiatea, Tahaa, BoraBora et Maupiti sur les îles de la Société; Nuku Hiva e Hiva Hoa du les Marquises, Rangiroa, Manihi et Tikehau du Tuamotú. Je suis allé deux fois en Rapa Nui (île de Pâques). Comme vous pouvez le constater, je suis fasciné par ces terres dans les mers du Sud.Mon premier contact avec le Monoï de Tahiti date de 1998, mon premier voyage en Polynésie. A l’hôtel BoraBora Pearl Beach (dont j'ai été parmi les premières personnes a séjourner à l’hôtel), J’ai découvert parmi les "petits cadeaux de bienvenue” mis à notre disposition, une petite bouteille avec une huile très aromatique et souple: le Monoï de Tahiti. Je n’ai cessé depuis de séjour de l’utiliser. Chaque voyage était l'occasion de me ramener une provision pour ma consommation annuelle en Espagne.

J'ai eu le chance de participer à l’art de la fabrication du Monoï, puisque, dans une des maisons de Tahaa où j’ai vécu, ma famille d'accueil produisait le Monoï pour leur propre consommation et pour la vente aux touristes. Avec eux j'ai cherché le fameux mollusque marin, dont la glande est l’un des éléments qui composent la formule du Monoi traditionnel. J’ai aidé à enlever les impuretés de l’huile de coco, et, bien sûr, à choisir les fleurs de Tiare pour la macération. Le parfum de Monoï me fascine toujours autant: il me transporte dans ces pays de rêves. Dans les longues journées d’hiver, ici, dans la vieille Europe, l’odeur du Monoï alimente mes souvenirs heureux du temps passé en Polynésie.

Bien sûr, en plus de l’effet qu'il provoque sur moi, j’utilise le Monoï comme agent pour rajeunir la peau: relaxant et revitalisant. Chaque jour, matin après la douche, je masse tout le corps avec du Monoï. Quand je vais à la mer et la montagne, je l'utilise comme protecteur. Les huiles et écrans solaires sont toute à base de Monoï.

Contre les piqures d'insectes (moustiques, etc), j'utilise des produits à base de Tamanu. Ses propriétés sont admirables : arbre sacré par excellence des Polynésiens, un fournisseur de plusieurs produits, tant médicinaux que cosmétiques, étant sans aucun doute, un des responsables de la beauté des habitants de ces îles. Le Tamanu, cet arbre né à côté des récifs coralliens, dans les îlots (motus) calmes, nourri avec des eaux salines, synthétise dans son fruit, la Noix du Tamanu, une série d'agents essentiels dont les propriétés curatives et les protecteurs étaient déjà connues il y a des millénaires par les Polynésiens et les Chinois.

Mon armoire de cosmétiques, tant pour mon comme pour ma famille, contient tous les produits dérivés du monoï,  du tamanu,  de la noix de coco, la vanille de Tahaa, et de la fleur Tiare. C'est mon trésor !!!

"EL MONOÏ ES EL AROMA DE TAHITI", "PIEL SUAVE, BRILLANTE Y SALUDABLE GRACIAS A LAS PROPIEDADES DE LOS ACEITES ESENCIALES DE PRODUCTOS TAN POLINESIOS COMO EL ACEITE DE COCO, LA MACERACIÓN DE LA FLOR DEL TIARE, LA NUEZ DEL TAMANU Y EL EMBRIAGADOR AROMA DE LA VAINILLA DE TAHAA", SABER MILENARIO ENCERRADO EN UN PEQUEÑO FRASCO, ESO ES EL MONOÏ DE TAHITI".

Saludos desde España. (HAU'E HERE - PAZ Y AMOR). David. En savoir plus sur Tavita

Merci David pour votre témoignage génialissime. Faaitoito ! Laurent