Lu dans un numéro du Nouvel Observateur (repéré dans la salle d'attente de mon médecin) ce post sur les années 70, où le must de la peau brune gorgée de soleil était en vogue, "quitte à grésiller toute la journée sous le cagnard, enduit de graisse à traire ou de monoï..." Clin d'oeil sympa, même si de nos jours malheureusement, on continue parfois à se faire cramer la peau au soleil... Tous nos conseils pour faire du Monoï de Tahiti l'allié de votre peau et de vos cheveux toute l'année en cliquant ici !